Autorité et anarchie

de Bertrand Cassegrain

Hermann, L’avocat du diable, 154 pages, juin 2018

ISBN : 9782705695903  Prix : 25 €

ACHETER CE LIVRE

Autorité et anarchisme sont-ils compatibles ? L’autorité politique est communément perçue comme constituant une entrave à l’autonomie et la liberté des individus. Pourtant, la plupart des théories politiques contemporaines tiennent pour acquise la légitimité de certaines autorités, en particulier celle de l’État. Seul l’anarchisme rejette de manière radicale cette idée. En prenant au sérieux les arguments anarchistes, ce livre développe une analyse approfondie du concept d’autorité. L’auteur montre, contre l’anarchisme, que l’autorité peut parfois être justifiée, mais, avec lui, qu’elle doit l’être sans sacrifier à l’obéissance aveugle. Il en propose ainsi une justification exigeante, car respectueuse de l’autonomie individuelle. Elle invite à évaluer sans complaisance nos institutions politiques.

L’auteur :

Bertrand Cassegrain est docteur en science politique de l’Université de Genève.

A télécharger :

Introduction

Table des matières :

Introduction

I. Anarchisme
1. Une théorie anti-autoritaire
2. Anarchisme philosophique et politique
3. L’anarchisme politique
4. Le trilemme anarchiste

II. Autorité
1. Autorité politique : une définition
2. Autorité légitime, « seulement » légale et de facto
3. Autorité et actes illocutoires
4. Autorité parfaite, imparfaite et nulle
5. Indépendance vis-à-vis du contenu
6. Raisons préemptives
7. Autorité légitime

III. Justifier l’autorité : le problème de sujétion
1. Problème de sujétion et problème de justification
2. Le droit de soumettre sa volonté
à celle d’autrui

IV. Justifier l’autorité : l’autorité comme service
1. L’obligation de soumettre sa volonté à celle d’autrui
2. Thèse de la dépendance et indépendance vis-à-vis du contenu
3. Raison préemptive et expertise
4. Autorité et rationalité
5. Une autorité parcellaire ?
6. Désobéir
7. Avoir ou non une autorité : quelle différence ?
V. Justifier l’autorité : les conditions procédurales
1. Pourquoi vouloir une procédure ?
2. Se passer de procédures
3. Le choix de la procédure
4. Résistance, consentement et opérationnalité
5. CAS et procédures : un résumé

Conclusion. Vers un anarchisme a posteriori ?
1. L’autorité de l’État
2. La conception « multi-niveaux » de l’autorité
3. La condition de particularité
4. La légitimité des États actuels
5. Vers un anarchisme a posteriori ?

Dans la presse et en ligne :

Publicités