Le perfectionnisme libéral

Anthologie de textes fondamentaux

édité par Alexandre Escudier et Janie Pélabay

Textes de Richard Arneson, Alfonso Damico, George Growder, William Galston, Steven Lecce, Stephen Macedo, Joseph Raz et George Sher.

(Traduits de l’anglais par Christopher Hamel)

Hermann, L’avocat du diable, XX pages, novembre 2016

ISBN : XX               Prix : XX€

ACHETER CE LIVRE

L’État doit-il nous rendre meilleurs ? Doit-il chercher à influencer la manière dont nous conduisons nos vies ?
Le libéralisme politique répond habituellement par la négative. En démocratie, chacun devrait pouvoir choisir librement les valeurs qui guident son existence et être protégé contre les abus d’un État moralisateur et paternaliste. Dans une société pluraliste, les divers modes de vie devraient être traités impartialement par les autorités publiques.
Les philosophes partisans du « perfectionnisme libéral » refusent pourtant cette réponse à leurs yeux trop simple, qui exige de l’État une impossible « neutralité axiologique ». La fragilité des démocraties libérales réclame plutôt que les valeurs et vertus sur lesquelles elles reposent, telles l’autonomie et la tolérance, soient activement défendues. Les politiques publiques dans le domaine de la santé ou de la famille, des religions ou de l’éducation civique devraient ainsi guider les citoyens en les détournant du pire, voire en les orientant vers le meilleur.
Le présent recueil, qui introduit à ce courant original de la pensée politique contemporaine, réunit douze textes fondamentaux, tous inédits en français.

 

Les éditeurs:

Alexandre Escudier et Janie Pélabay sont chargés de recherche FNSP au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

 

A télécharger :

Présentation

 

Table des matières :

INTRODUCTION

L’État doit-il nous rendre meilleurs ? – Alexandre Escudier et Janie Pélabay

L’ambition perfectionniste et sa postérité libérale

La neutralité libérale, cible des critiques perfectionnistes

La politique de la neutralité : impossible, inefficace, incohérente et nocive

La promotion de biens objectifs et le respect du pluralisme

Le rapport à la liberté : l’autonomie en question(s)

Éduquer le bon citoyen : le passage à l’action publique

L’ombre du paternalisme : neutralité restreinte ou perfectionnisme limité ?

TEXTES

Section I : La communauté libérale

Défendre le libéralisme – William Galston

Cartographier les vertus libérales – Stephen Macedo

 Section II : L’État, le bien, la justice : autopsies du « neutralisme »

Le souci politique de la neutralité – Joseph Raz

La neutralité libérale et le bien : une autopsie – Richard J. Arneson

Les droits, la neutralité et le pouvoir oppressif de l’État – George Sher

Section III : Autonomie et tolérance : la question du pluralisme

L’autonomie, la tolérance et le principe de non-nuisance – Joseph Raz

Deux concepts de libéralisme – William Galston

Deux concepts du pluralisme libéral – George Crowder

Section IV : L’éducation et le bon citoyen

L’éducation civique dans l’État libéral – William Galston

Communauté, diversité et éducation civique : vers une science politique libérale de la vie de groupe – Stephen Macedo

Section V : Critiques du perfectionnisme libéral

Les libéraux devraient-ils être perfectionnistes ? – Steven Lecce

Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans le perfectionnisme libéral ? – Alfonso J. Damico

 

Publicités