Collection

« Je suis l’adversaire, mon rôle est de contredire. Chaque fois que  vous croirez tenir une solution, je serai là pour y jeter du noir. Je  vous empêcherai bien de vous endormir dans la certitude, qui est l’inertie de l’intelligence. Cherchez toujours, je viendrai vous secouer de temps en temps. »

Le Diable au café

La collection L’avocat du diable, créée en janvier 2009 aux éditions Hermann, a vocation à publier des essais originaux, des traductions en français et de recueils de textes dans le domaine de la philosophie normative contemporaine.

Le diable apporte la contradiction. Satan signifia d’abord l’adversaire ou l’accusateur, et le rôle de l’advocatus diaboli était d’opposer des objections aux arguments avancés, pour mieux en éprouver la force. L’avocat du diable n’est pas celui qui défend le mal par perversion ou par goût de la polémique, mais celui qui impose, contre l’évidence illusoire ou le consensus paralysant, la tenue d’un débat contradictoire. C’est l’exigence d’argumentation et de confrontation des raisons que cette collection veut promouvoir, en faisant entendre les voix plurielles de la philosophie normative contemporaine, dans les domaines politique et moral, mais aussi juridique, économique et social.

 

Dernier ouvrage paru :

le-perfectionnisme-liberal-couv1

 

Publicités